Aller au contenu principal du site

8 astuces pour que votre infolettre ne passe pas en pourriel

Emailing

Connaissez-vous cette partie de votre boîte courriel, celle où personne ne va jamais ? 

Être considéré comme un pourriel, c’est la plus grande peur de tout émetteur de campagnes courriels ! Cela veut dire que notre campagne ne va pas être lu quoiqu’il arrive… donc que tous nos efforts n’auront servi à rien !

 

Alors quels sont les critères à respecter pour éviter d’être considéré comme pourriel ?

 

Les 2 façons d’être identifié comme pourriel 

  1. Le filtre anti-pourriel de votre boîte courriels a classé automatiquement votre courriel comme indésirable
  2. Votre destinataire vous a signalé comme pourriel en cliquant sur le bouton « signaler comme spam ».

 

Comment mon infolettre peut-elle passer la barrière anti-pourriel ?

 

Pour chaque courriel, un score vous est attribué par les filtres anti-pourriel. Si votre score est mauvais, vous passerez en pourriel. Ces filtres sont mis en place par les fournisseurs d’accès internet (Orange, Free…) et par les webmails (Gmail, Outlook…). Il faut donc réussir à passer entre les mailles du filet de ces filtres pour pouvoir arriver dans la boîte courriels des destinataires. Voici les critères importants à prendre en compte pour franchir cette barrière !

 

  • Le domaine d’envoi et la réputation de votre adresse IP

Choisissez avec une grande attention votre prestataire de campagne courriels. Si le nom de domaine et l’adresse IP qu’ils utilisent sont "blacklistés", vos courriels n’arriveront pas à destination. Leur réputation dépend de votre historique.

 

  •  L’objet de votre infolettre

Votre objet est la première chose que va voir le destinataire de votre courriel. C’est ce qui va faire qu’il va ouvrir votre courriel ou non. Voici les quelques règles à respecter :

  1. Évitez le vocabulaire très commercial : « gagner », « gratuit », « 50% », « promotion »…
  2. Les MAJUSCULES sont à bannir, sauf pour la première lettre
  3. Faites attention aux caractères spéciaux (€, £, $…) et à la ponctuation et sa répétition (!!!, ??? ect)

Ces 3 points sont caractéristiques d’un pourriel. Vous n’avez jamais reçu un courriel avec un objet comme « PROMOTION : 20€ de moins sur votre séjour !!! » ?

Le meilleur objet est celui qui décrit le contenu. À vous de le tourner d’une façon qui donne envie à votre destinataire d’en savoir plus !

 

  • Le contenu de votre infolettre

Votre contenu est également très important pour éviter de tomber dans le gouffre sans fond des Pourriels ! Voilà les informations à inclure dans votre contenu afin de ne pas y tomber :

  1. Précisez votre adresse, téléphone et toute autre coordonnée qui permet de vous identifier et prouver votre authenticité auprès des filtres.
  2. Ne créez pas vos contenus sous forme d’image. Les images ne sont pas lisibles des filtres anti-pourriel, ils sont donc plus suspicieux sur cette catégorie de courriels.
  3. N’utilisez pas trop de photos. Le ratio image / texte est un facteur important pour les filtres anti-pourriel.
  4. Incluez pour chacune de vos images un texte alternatif. Les internautes n’ont pas toujours accès aux images, en particulier depuis un cellulaire.
  5. Évitez de parler de sujets très commerciaux comme une découverte incroyable, un remboursement garanti, une urgence, beaucoup d’argent…
  6. Ne mettez jamais de pièces jointes dans un courriel de masse

 

  • Le lien de désinscription dans votre infolettre

Le lien de désinscription est légalement obligatoire. Il s’agit de la liberté de l’internaute de pouvoir arrêter un abonnement quand il le souhaite. Quand ce lien est absent, les filtres anti-pourriel le sanctionnent aussi. Voici un exemple de lien de désincription :

 

 

Comment éviter que mon destinataire de mon infolettre le considère comme un POURRIEL ?

 

  • Le lien de désabonnement (hé oui, à nouveau !)

Du point de vue du lecteur, il faut mettre ce lien en avant ! Pourquoi ? S’il ne le trouve pas facilement, il vous signalera comme spam au lieu de se désinscrire.

 

  • La fréquence d’envoi

La fréquence d’envoi idéale dépend énormément de vos lecteurs. Certains attendent un courriel par jour, d’autres estiment qu’un par mois c’est trop. Il faut donc adapter le rythme de vos campagnes courriels à votre cible :

  1. Trop de courriels revient à beaucoup de plaintes pourriel de vos lecteurs et vous risquez donc d’être signalé aux fournisseurs d’accès internet ou aux webmails…et d’être "blacklisté".
  2. Pas assez de courriels revient soit à l’oubli de vos lecteurs soit à l’attente trop longue de votre courriel. Ils ne sont donc pas satisfaits et qui sait ce que peut faire un prospect mécontent…
  3. Veillez à ne pas attendre trop longtemps entre l’inscription de votre nouvel abonné et l’envoi de votre premier courriel. L’internaute pourrait oublier qu’il s’est inscrit et vous signaler comme pourriel.

 

  • Le nom de l’expéditeur

Votre nom doit apparaître clairement dans votre courriel. Mettre un nom rend votre courriel authentique aux yeux de vos lecteurs. Attention, votre nom ne doit pas être trop long ni en majuscules pour éviter la barrière des anti-pourriel !

 

  • Le consentement de vos destinataires

Cela semble évident mais beaucoup envoient encore des courriels à des prospects ou des clients sans leur demander leur accord. Un achat de produit de beauté dans votre institut de beauté, une réservation dans votre restaurant, une demande d’information sur votre hôtel… Cela ne veut pas dire qu’ils acceptent de recevoir vos courriels promotionnels ! Si vous envoyez des courriels sans demander le consentement, vous pourrez être considéré comme spam par vos destinataires qui en auront assez de recevoir des emails de votre part sans les avoir demandés.

La règle d’or de l'infolettre : N’envoyez des courriels marketing qu’aux internautes qui ont explicitement accepté d’en recevoir !

 


 Accueil appyourself Academy > Comment augmenter mon volume de contacts > Les campagnes marketing > Les campagnes Emailing > 8 astuces pour que votre emailing ne passe pas en spam